P.Gastien : "L'AJA est un des plus gros effectifs du championnat".

13 Septembre 2018 (commentaires : 0)

Avant la rencontre Clermont Foot 63 - AJA ce vendredi, Pascal Gastien est revenu sur le début de saison des Clermontois.

 

Pascal Gastien, avant la trêve vous restiez sur trois matches sans défaite en championnat, dans quel état d’esprit êtes-vous avant la rencontre de vendredi ?

 

Pascal Gastien : "On repart sur un nouveau cycle même si on a fait trois bonnes performances ces trois derniers matches (nul à Brest, victoire à Sochaux et victoire à Valenciennes). On veut confirmer mais on a deux énormes matches contre Auxerre et Lorient, deux favoris du championnat, donc on peut retomber très vite où on était, donc on est extrêmement méfiants".

 

Quel bilan tirez-vous de votre début de saison ?

 

P.G : "Le bilan est correct. On n’a pas été récompensé de ce que l’on a fait sur le terrain, par notre faute. On devrait avoir au minimum 3 ou 4 points de plus. On a mené à Niort, on a perdu le match. On mène 2-0 contre Metz on perd le match à la fin. Au niveau des résultats c’est mitigé mais pour une équipe comme nous, où il y a beaucoup de choses à reconstruire. C’est un début de championnat correct par rapport à notre statut".

 

L’AJA retrouvera Florian Ayé, transféré à Clermont cet été, auteur d’un très bon début de saison (4 buts en 6 matches), comment s’est passée son intégration ?

 

P.G : "On a un très bon groupe. Ceux qui sont restés de l’an dernier ont perpétué la tradition de la joie de vivre entre eux. Florian est très bien intégré. Mais pour s’intégrer il faut aussi faire le premier pas et vouloir bien s’intégrer. C’est un charmant garçon qui a envie de s’intégrer au groupe, d’avancer et faire les efforts sur le terrain. Donc ça correspond à l’état d’esprit du groupe".

 

Un mot sur l’AJA ?

 

P.G : "On craint l’AJA. Si nous Clermont Foot on ne craint pas l’AJA, il risque de nous arriver de gros problèmes. C’est un des plus gros effectifs du championnat, je pense que c’est une équipe capable de battre n’importe quelle équipe, c’est incontestablement une des meilleures équipes du championnat. Il y a tellement de très bons joueurs dans le groupe qu’on ne peut s’en sortir que collectivement. On ne peut pas mettre un plan de jeu en place par rapport à chaque individualité de l’AJA. On va être obligé d’être très très bon collectivement pour pouvoir l’emporter. Je connais Remy Dugimont, Hamza Sakhi, j’ai eu Julien Féret a Niort, ce sont tous de très bon joueurs et j’aurai beaucoup de plaisir à les retrouver".

Revenir

Ajouter un commentaire