Histoire

L'Association de la jeunesse auxerroise (AJA) est un club de football français basé à Auxerre et fondé en 1905. Le club bourguignon est présidé depuis mai 2016 par Francis GRAILLE .

 

 

Les grandes dates

 

5 novembre 1905 :

Premier match de l’équipe de football de l’AJA sur un terrain, route de Vaux. L’Association n’a pas encore fait sa déclaration de fondation en Préfecture. La rencontre  oppose les Auxerrois aux « Rupins de Bourgogne » de Migennes. Charles Simon assiste à la rencontre. Il est ami de l’abbé Deschamps avec lequel il  nourrit une  relation épistolaire. A sa mémoire, en 1917 on créera la Coupe de France. Co-fondateur du comité français interfédéral, Charles Simon allait mourir sur un champ de bataille, en 1915.

 

29 décembre 1905 :

Récépissé de déclaration de création de l’Association de la Jeunesse Auxerroise, dont le siège social est situé au 4, Place Saint-Etienne.

 

L’abbé Deschamps a trouvé un terrain, près du pont de la Tournelle, dit de l’Ocrerie, qui sert aux premiers footballeurs et aux athlètes. L’AJA en a la jouissance sous forme locative.

 

1er janvier 1906 :

L’AJA s’affilie à la Fédération Gymnastique et Sportive des patronages de France. Trois équipes sont constituées pour la saison 1905/1906.

 

1909 :

l’AJA accède à la finale de la Coupe de France des patronages. Elle s’incline 5 à 1 face aux « bons gars » de Bordeaux. La rencontre se joue à Gentilly. En guise de maillot : une chemise blanche à col avec parements « bleu roi », couleur dédiée au culte de la vierge Marie et à l’Immaculée Conception. Sur la poitrine une croix de Malte, symbole des mouvements de la jeunesse catholique.

 

1912 :

L’abbé Deschamps doit libérer le terrain de l’Ocrerie. Il achète six hectares de terrain, segmentés en une dizaine de parcelles, situées le long de l’Yonne.

 

1917 :

Cette année, l’AJA participe à la première édition de la Coupe de France. Elle fait partie des 48 premières équipes qui disputent cette nouvelle épreuve. Le 7 octobre, elle est éliminée au premier tour par l’Alliance vélo sportive auxerroise.

 

13 octobre 1918 :

L’AJA inaugure son terrain de compétition, route de Vaux. Elle est enfin chez elle, après avoir utilisé une aire de jeu à Sainte-Nitasse.

 

1920 :

L’AJA s’affilie à la Fédération Française de Football ; elle adhère à la Ligue de Bourgogne-Franche-Comté ainsi qu’au district de l’Yonne.

 

1929 :

Premier titre de champion de l’Yonne

 

1931 :

L’AJA accède sportivement au championnat de Bourgogne. Le stade comprend maintenant une tribune d’une capacité de 150 places qui a été inaugurée en 1930.

 

1936/37 et 1937/38 :

Les juniors de l’AJA sont champions de l’Yonne. Mais l’équipe fanion a renoncé à disputer le championnat de Bourgogne en raison de difficultés financières.

 

1940/1941 :

Après un arrêt de toutes compétitions officielles, à cause de la seconde guerre mondiale, l’équipe première de l’AJA participe à nouveau au championnat de l’Yonne et remporte le titre. Cette équipe fanion est composée de : Millérioux, Garnier, Grosjean, Geste, Hericher, Morel, Viteau, Chalmeau, Bonnard, Sibault, Pillard, Gauthereaux, Poligot et Gounot.

 

1944 :

Trois joueurs de l’AJA meurent pendant la guerre. Pierre Bureau, le gardien de but, tombe sous les balles le 9 juillet, dans les bois, près de Val de Mercy. Gaston Martin et Charles Paquot sont abattus par la Milice française parce qu’ils font partie de la Résistance.

 

1946 :

Pierre Grosjean devient le premier entraineur officiel du club. Il fonde l’école de football de l’AJA, la deuxième du genre en Bourgogne, après celle de Gueugnon. L’AJA remporte une nouvelle fois le titre de champion de l’Yonne et s’adjuge également la coupe de l’Yonne. Elle monte en division d’honneur de Bourgogne.

 

1949 :

L’abbé Deschamps décède le 1er décembre.

 

1950 :

Le stade de la route de Vaux devient le stade Abbé Deschamps. Georges Hatz est nommé entraineur de l’AJA.

 

1952 :

L’AJA connait à nouveau de graves difficultés financières. Les entraineurs se succèdent…Marc Olivier, Pignault, Pierre Meunier, Jacques Boulard, Joseph Holmann, Christian Di Orio.

 

1958 :

L’AJA est reléguée en Promotion d’honneur de Bourgogne.

 

1959 :

L’équipe première remonte en DH de Bourgogne.

 

1961 :

Jean Garnault devient président de l’AJA. Il nomme Guy Roux entraineur.

 

1962/1964 :

Guy Roux effectue son service militaire à Trèves, en Allemagne. Gagneux et Chevalier assurent l’intérim.

 

1963 :

Jean Garnault, élu Président de la Ligue de Bourgogne, cède son poste de Président de l’AJA à Jean-Claude Hamel.

 

1970 :

L’AJA remporte le championnat de DH de Bourgogne. Elle accède grâce à ce titre à la D3. Guy Roux renforce l’équipe en recrutant André Fefeu, ancien footballeur professionnel de l’AS Saint-Etienne, vainqueur d’un doublé Championnat/Coupe de France.

 

1974 :

C’est la montée en D2 ! Le premier match se joue face à Hazebrouck. L’AJA s’impose 2-1. Le club recrute un grand gardien en la personne de Maryan Szeja et Gérard Hallet, international de l’équipe de France olympique.

 

1975 :

L’AJA s’attache les services de joueurs opiniâtres et talentueux : Serge Mésonès, Jean-Marc Schaer, Dominique Cuperly.

 

1976 :

L’AJA atteint les 16èmes de finale de la Coupe de France. Elle a pour adversaire l’Olympique de Marseille. Les Phocéens se qualifient (0-0 à Auxerre, 2-0 à Marseille.) Lucien Denis est recruté.

 

1977 :

Bis repetita ! L’AJA se hisse une nouvelle fois en 16eme de finale de la coupe de France, contre la grande équipe de Saint-Etienne. 15000 spectateurs se presseront au stade Abbé Deschamps.

 

1978 :

Jean-Jacques Annaud choisit la ville d’Auxerre et son club de football comme cadre de son film « coup de tête ». L’équipe du film atteint la finale de la coupe de France.

 

1979 :

L’AJA fait passer la fiction dans le monde réel en se hissant en finale de la Coupe de France. Elle affronte une équipe légendaire, le FC Nantes qu’elle fait longtemps douter avant de s’incliner 4-1 après prolongation, au Parc des Princes. Pour en arriver là, l’équipe auxerroise avait éliminé le LOSC en ¼ de finale et le RC Strasbourg, en ½ finale, les Alsaciens allaient devenir, cette saison, champions de France de D1.

 

1980 :

L’AJA accède en D1 ! Cette apothéose est arrachée lors de l’ultime match de la saison. Les  « Bleu et Blanc » battent l’AS Cannes 2-1, le second but auxerrois est l’œuvre de Lucien Denis. Première du groupe A, l’AJA devient « champion de France » en venant à bout du FC Tours, premier du groupe B.

 

- L’équipe de Guy Roux joue son premier match en D1, le 24 juillet 1980. La rencontre se déroule à Toulon, face au Sporting club de Bastia, privé de terrain en raison d’une décision disciplinaire.

 

- Andrzej Zarmach s’engage avec le club, le 20 novembre 1980. Dès son premier match (face à l’OL) il marque un but. La légende est en marche…

 

-13 décembre : Les ajaïstes s’imposent au Parc des princes face au PSG

 

1981 :

Le 7 avril,l’AJA rompt l’incroyable invincibilité du FC Nantes à domicile. Les canaris n’ont plus perdu depuis 5 ans mais s’inclinent contre des Auxerrois efficaces (1-0).

 

1984 :

A l’issue de la saison 1983/84 l’AJA termine sur la troisième marche du podium du championnat de France. Les portes de la coupe d’Europe s’entrouvrent…Patrice Garande est meilleur buteur de la compétition, avec 21 buts !

 

-Trois Auxerrois s’illustrent en équipe de France. Garande devient champion olympique à Los Angeles. Jean-Marc Ferreri et Joël Bats, quant à eux, gagnent le Championnat d’Europe des nations avec un Michel Platini au summum de son art !

 

-Le 12 août Michel N’Gom meurt suite à un accident de voiture, à proximité d’Auxerre. Recruté au PSG, international espoir, il avait fait forte impression dès son arrivée au stade Abbé Deschamps.

 

-Le 19 septembre 1984, l’AJA participe à son premier match de Coupe d’Europe. Elle est battue 2-0 par le Sporting Portugal, au stade José Alvalade.

 

-Le 3 octobre, les Auxerrois mènent au score 2-0, grâce à un doublé de Zarmach mais les Portugais l’emportent en revenant au score 2-2.

 

1985 :

Joël Bats quitte le club pour le PSG ; il est remplacé par Bruno Martini.

 

-Coupe UEFA, l’AJA qui a terminé 4eme la saison précédente, a obtenu son ticket européen. L’AS Monaco (3eme) en effet, libéra sa place en remportant la Coupe de France.

 

-Le tirage au sort donne le Milan AC comme adversaire. L’AJA s’impose brillamment 3 à 1 au stade Abbé Deschamps mais elle s’incline 3-0 à San Siro.

 

1987 :

Coupe UEFA, l’AJA est éliminée par le Panathinaïkos (2-0 en Grèce, puis 3-2 à Auxerre).

 

1989 :

L’AJA se hisse en demi-finale de la Coupe de France ; elle se fait éliminée par l’OM qui remportera le trophée.

1989/90 : Nouvelle participation à la Coupe UEFA ! Cette fois-ci, les ajaïstes passent le premier tour et réalisent un parcours très honorable. Vaincus par le Dinamo de Zagreb, à domicile (0-1), ils renversent la vapeur et vont s’imposer 3-1 en Europe centrale. L’AJA enchainera ensuite avec trois succès acquis aux dépens du KS Apolonia Fier (Albanie), de ROPS Rovaniemi et de l’Olympiakos Le Pirée. Le parcours s’arrête en ¼ de finale, face à la Fiorentina.

 

1990 :

Basile Boli quitte le club pour l’OM. Enzo Scifo arrive ainsi qu’Alain Roche !

 

1991 :

L’AJA termine le championnat en troisième position, synonyme de nouvelle qualification européenne.

-L’AJA atteint les 16èmes de finale de la coupe UEFA, elle joue contre Liverpool

 

1992 :

Alain Roche est transféré au PSG. Jean-Marc Ferreri rejoint l’OM tandis que Verlaat, Saïb et Baticle arrivent dans l’Yonne.

 

1992/1993 :

L’AJA réalise un parcours remarquable et remarqué en coupe d’Europe, elle atteint les ½ finales et joue un match d’anthologie au stade Abbé Deschamps face au Borussia Dortmund. Après avoir perdu 2-0 en Allemagne, les Auxerrois mènent 2-0. La dramaturgie est à son comble dans un stade devenu un chaudron endiablé. Egalité parfaite à l’issue du temps réglementaire. Finalement le score n’évolua pas, il fallut recourir aux tirs au but. Le Borussia arrache sa qualification pour la finale par 6 tab à 5. Ce match hante encore la mémoire de beaucoup de joueurs et spectateurs auxerrois…En ¼ de finale l’AJA avait éliminé l’AJAX d’Amsterdam.

 

1994 :

Eliminée par Tenerife, dès le premier tour en coupe UEFA, l’AJA vit une saison admirable qui s’achève par une place sur le podium du championnat de France (3eme) et une victoire historique en coupe de France 3-0, face à au Montpelier HSC.

 

1995 :

Nouvelle saison de bonne facture pour la bande à Guy Roux. Les « Bleu et Blanc » terminent le championnat 4eme. En coupe des coupes ils atteignent les ¼ de finales, ils donnent du fil à retordre à Arsenal qui parvient tout de même à se qualifier (1-1 à Londres, 0-1, à Auxerre). Durant l’intersaison Laurent Blanc s’engage au club.

 

1996 :

L’AJA entre dans la légende ! Elle domine la scène nationale avec brio et réalise un magnifique doublé coupe/championnat. Le dernier match de la saison se joue dans un stade Abbé Deschamps archicomble (record d’affluence + de 22500 spectateurs). L’AJA bat le FC Nantes, champion sortant…

 

-Dans la foulée, plusieurs Auxerrois se distinguent lors de compétitions internationales : Taribo West devient champion olympique avec le Nigéria tandis que Laurent Blanc (en partance)  Corentin Martins et Sabri Lamouchi atteignent les ½ finales de l’Euro 1996.

 

-Martins et Cocard quittent le club.

 

1997 :

Première participation à la ligue des Champions- L’AJA démarre en fanfare ; elle élimine coup sur coup deux ténors européens, les Glasgow Rangers et l’AJAX D’Amsterdam avant de tomber avec les honneurs face au Borussia Dortmund, en 1/4 de finale.

 

-L’AJA gagne ensuite la Coupe Intertoto pendant l’été 1997 et se qualifie pour la coupe UEFA.

 

1997/1998 :

Nouvelle aventure européenne ! Les Auxerrois atteignent les ¼ de finales (Lazio de Rome) après avoir écarté Le Deportivo la Corogne, l’OFI Crête et le FC Twente.

 

1998/1999 :

C’est une saison difficile et pénible pour tous ceux qui aiment le club. L’AJA, en effet, se sauve in-extremis lors de la dernière journée de championnat. Elle reste en D1 grâce à sa victoire obtenue à domicile face au Stade rennais. Le soulagement est grand dans l’Yonne.

 

1999/2000 :

L’AJA effectue une honorable saison, elle se classe 8eme. A l’issue du championnat Guy Roux, fatigué, annonce qu’il se retire de ses fonctions d’entraineur.

 

2000 :

Daniel Rolland, docteur es formation « AJA » et coach de l’équipe réserve, prend en mains l’équipe professionnelle.

-Le club adopte le statut de SAOS

 

2001 :

Guy Roux redevient entraineur de l’AJA.

 

-Le 23 novembre, Guy Roux se sent mal, son cardiologue l’envoie en urgence à Paris, à l’hôpital Cochin. Le médecin qui l’ausculte le fait admettre à l’hôpital Saint-Joseph où on l’opère d’un double pontage coronarien.

 

-Alain Fiard dirige le groupe pro, jusqu’au retour de Roux, courant janvier 2002.

 

La génération Cissé, Kapo, Mexès, Boumsong éclot, les 4 joueurs devenant des titulaires appelés à revêtir le maillot de l’équipe de France A.

 

2002 :

L’AJA termine 3e du championnat, Cissé est meilleur buteur de Ligue 1, avec Pauleta (22 buts). Les « Bleu & Blanc » accèdent pour la deuxième fois de leur histoire à la prestigieuse Ligue des Champions. Ils s’imposent lors du tour préliminaire face au Boavista Porto mais ils ne parviendront pas à sortir de leur poule, malgré une formidable victoire à Highbury, face aux canonniers d’Arsenal parmi lesquels figuraient Thierry Henry.

 

2003 :

L’AJA remporte une nouvelle fois la Coupe de France, elle s’impose face au PSG, au terme d’un match indécis et palpitant. Le but de la victoire sera l’œuvre de Jean-Alain Boumsong, une banderille plantée à la 89 minutes…89 comme le département de l’Yonne au grand dam du public parisien.

 

2004 :

Les Ajaïstes terminent 4e de l’édition 2003/2004 de Ligue 1. Cissé est meilleur buteur du championnat, avec 26 réalisations. Le quatuor auxerrois s’envole vers d’autres horizons : Cissé à Liverpool, Kapo à la Juventus de Turin, Mexès à la Roma et Jean-Alain Boumsong aux Glasgow Randgers.

 

2005 :

L’AJA triomphe au stade de France, elle conquiert la Coupe de France une quatrième fois, en battant le CS Sedan 2-1. Guy Roux annonce qu’il cesse ses fonctions d’entraineur.

 

- Le club s’apprête à célébrer ses 100 ans d’existence. Une plaque est scellée le 2 juillet sur le mur de la bâtisse qui fut le premier siège du club, au 4 Place Saint-Etienne.

 

-Jacques Santini vient d’être nommé entraineur de l’AJ Auxerre. Il a signé son engagement le 7 juin.

 

2006 :

En dépit d’une 6e place très honorable, Santini et l’AJA cessent leur collaboration. Jean Fernandez lui succède.

 

2006/2007 :

Cette saison est marquée par les chiffres symboliques.

 

Le 14 décembre l’AJ Auxerre dispute son 100eme match européen contre Livourne. Le 14 avril 2007 elle joue son 1000eme match en première division face à Toulouse. L’équipe finira 8eme du championnat de France de L1, à l’issue de cette saison 2006/2007.

 

2007/2008 :

Début de saison difficile avec une succession de défaites. L’équipe finira 15ème en obtenant son maintien durant l’avant dernier match du championnat.

 

2008-2009 :

Après une entame de championnat délicate, l’AJA réalise un bon parcours en seconde partie de saison. Elle sort vainqueur de ses duels avec L’Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, en allant battre ces équipes sur leur terrain. Grâce à une série de six victoires, l’AJA termine 8eme de Ligue 1.

 

2009 :

Le 6 juillet, Jean-Claude Hamel, président depuis 1963, passe la main à Alain Dujon qui est élu pour occuper cette fonction.

 

2009-2010 :

L’AJA est l’équipe surprise du championnat. Elle est « leader » le soir de la quatorzième journée !  Cinquième à mi-parcours, elle arrache une superbe place sur le podium à l’issue du dernier match de championnat (victoire à Sochaux). Troisième, elle se qualifie pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Elle renoue ainsi avec ses années glorieuses.

 

2010 :

L’AJA élimine le Zénith Saint-Pétersbourg (août) et se qualifie pour la phase de poule de la Ligue des champions. Elle est appelée à jouer contre des équipes prestigieuses : Milan AC, Réal Madrid et Ajax d’Amsterdam. Elle finit 4ème de son groupe.

 

L’équipe accuse le coup et doit batailler jusqu’à la dernière journée pour assurer son maintien en Ligue 1. Sa victoire contre Lorient la propulse en 9eme position en raison d’un championnat excessivement serré d’un point de vue comptable.

 

2011 :

Le 19 mai, Henri Maupoil est élu président de l’Association AJA Football, Moulin de Preuilly qui détient plus de 99% du capital de la SAOS AJA Football. Le 23 mai Gérard Bourgoin est élu président de la SAOS et devient le nouveau patron de la structure professionnelle.

 

-Jean Fernandez, en fin de contrat, s’engage avec l’AS Nancy-Lorraine. Laurent Fournier devient le nouvel entraineur de l’AJ Auxerre.

 

2012 :

En mars, Jean-Guy Wallemme succède à Laurent Fournier.

 

-En juin, l’AJA est rétrogradée en Ligue 2 après avoir terminée dernière du championnat. Cela faisait 32 années qu’elle évoluait en première division.

 

-Le 2 décembre, Bernard Casoni remplace Jean-Guy Wallemme.

 

2013 :

PLP entre au capital de la SAOS et devient l’actionnaire majoritaire

 

-Le 19 avril les décisions sont officialisées et Guy Cotret est nommé président de la SAOS AJA Football.

 

2013-2014 : 

En mars 2014, Jean-Luc Vannuchi remplace Bernard Casoni à la tête de l’équipe première.
Le nouveau coach auxerrois récupère l’équipe à la 17ème place et réussit sa mission maintien de 10 matchs !
 
L’AJA remporte la Coupe Gambardella, la 7ème de son Histoire, un record !
 
 

2014-2015 :

L’AJA finit 9ème égalant son meilleur classement depuis la descente en Ligue 2.
Grâce à un superbe parcours, avec notamment une victoire face à Guingamp en demi-finale au Stade Abbé Deschamps, l’AJA dispute la finale de la Coupe de France !
Les Auxerrois, auteurs d’une prestation remarquable, s’inclinent malheureusement 1-0 face à l’ogre parisien.
Ce même jour, le club connaît une terrible nouvelle, le décès d'Emmanuel Limido (actionnaire majoritaire).
 
La réserve de l’AJA remonte en CFA après une saison exceptionnelle, Champion de France de CFA2 !
 
 

2015-2016 :

Pour sa 4ème année consécutive en Ligue 2, l’AJA réalise sa meilleure saison depuis la descente. Les Auxerrois terminent à la 8ème place avec 55 points, à 10 points du podium, l’objectif annoncé.
 
En fin de saison, Jean-Luc Vannuchi quitte le club. Viorel Moldovan devient le nouvel entraîneur de l’AJ Auxerre.
Au Centre de Formation, Christophe Point succède à Jean-Marc Nobilo en tant que Directeur.
 
 

2016-2017 :

 
5ème saison de Domino’s Ligue 2. L’AJA connaît une phase de préparation et un début de championnat très difficiles, le 6 octobre, Cédric Daury remplace Viorel Moldovan en tant qu’entraîneur de l’équipe première de l’AJA.
Au final, l’AJA terminera 17ème du championnat avec 43 points, 5 points d’avance sur le 18ème et barragiste Orléans. Mission maintien réussie pour Cédric Daury.
 
En cours de saison, le 13 octobre 2016, la société chinoise ORG Packaging, dirigée par Monsieur James Zhou, devient le nouvel actionnaire principal de l’AJA après un rachat des parts de Madame Corinne Limido.
Le 17 mai 2016, Francis Graille succède à Guy Cotret et devient le nouveau Président de l’AJ Auxerre.
 
 

2017-2018 :

 
6ème saison de Domino’s Ligue 2. Francis Gillot est nommé entraîneur de l’équipe première, Cédric Daury devient Directeur Sportif de l’AJA.
Au Centre de Formation, Bernard David retrouve le poste de Directeur en remplacement de Christophe Point.